posts de juin 2009


« Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre. » Johann Wolfgang von Goethe

Avec toute cette hypocrisie, j’arrive à remettre en question la sincérité des autres, et encore plus grave, celle de mes proches. Je continue de me détruire. Pas par la tristesse de l’avoir perdu, mais par cette sorte d’appréhension et de dégoût. J’appréhende vraiment le futur, ce futur que je vais devoir reconstuire. J’ai du mal à encaisser cette trahison, et à cause de ça, je suis entrain de perdre toute confiance en moi. Il me dégoûte. Tous nos projets sont vides de sens. Mais quels projets ? Il n’y a plus rien, tout ça a disparu. Je n’ai plus de futur, plus aucuns projets. Et par dessus tout ça, je perds tout ce que j’avais gagné auparavant; à commencer par la confiance que je pouvais donner aux gens, et surtout, celle que j’avais en moi. C’est fou comme tout peut basculer en si peu de temps, en si peu de choses. Je referai surface. Je le sais. Je le sens. Mais là je n’ai pas la force. Je n’ai plus cette force. Un proverbe arabe dit « C’est de la confiance que naît la trahison. » Je suis d’accord. A partir de maintenant, je ne donnerai plus cette confiance, plus aussi facilement qu’antérieurement. On dit que ce sont des déceptions que naissent les leçons, j’en suis sûre aujourd’hui. Tout ceci est difficile à surmonter. Une chose est certaine, cette histoire m’aura faite grandir. C’est avec ces déceptions que l’expérience s’acquiert. J’espère.

« L’amour n’efface rien, ne retranche rien, ne tue rien, il dissimule, l’amour est un hypocrite voilà tout. » Jean Basile

Je n’ai pas trop le moral en ce moment, je ne sais pas si c’est en rapport avec ce qui s’est passé hier, mais je me sens rongée et détruite de l’intérieur. J’ai beau me dire qu’il faut que je l’oublie, qu’il faut que j’arrête d’y penser, mais rien n’y fait, je n’y arrive pas. J’ai comme un besoin inexplicable et continuel d’en parler, d’y penser, comme pour le sentir présent en moi. Je regrette de m’être acharnée pendant huit mois. Je regrette, mais au fond, je ne veux pas oublier ce temps révolu, je ne peux pas, je n’y arrive pas. Je ne trouve même pas d’explication fiable, aucune raison ne me vient à l’esprit pour expliquer tout ça. Je l’ai aimé, à ça oui. Mais maintenant, qu’est-ce ? De l’amour haineux, de l’amour malsain ? Bouddha a écrit « Puisque la haine ne cessera jamais avec la haine, la haine cessera avec l’amour. » Voilà la clé, tourner la page. Mais c’est étonnant, après toute cette histoire, je n’en ai pas envie, je ne m’en sens pas capable. Si je me trompais encore une fois ? Ce futur me fait vraiment peur, j’ai peur de ne plus arriver à aimer comme avant, j’ai peur de ne plus pouvoir aimer comme je l’ai aimé. Je ne voyais qu’en lui, je lui aurait tout donné, à croire que l’amour rend aveugle. Et d’abord, réapprendre à aimer dans quel but ? Dans le but de me détruire à nouveau ? De me détruire comme je suis entrain de me détruire ? Pour finir, William Shakespeare a écrit « Si quelqu’un n’est plus ton ami, c’est qu’il ne l’a jamais été. » Voilà se qui me fais le plus de mal, je m’étais voilée la face, j’avais tout idéalisé à ma façon, et ça sans m’apercevoir de la réalité, sans m’apercevoir qu’avant de l’aimer, nous n’avions jamais été ami, pas réellement du moins. Je lui ai confié ma vie, il m’a confié la sienne. Et après ? Rien.

« Lui, il faudrait l’exposer au musée des cons, ce serait la pièce maîtresse ! » Jeanne

Oh le Con, vraiment. Un peu de compassion et voilà comment on est remercié. Déjà que je le hais, il me fais souffrir, je le hais pour ça, et en plus de ça il est con. Mais vraiment le Champion du Monde ! On ne se parle plus depuis quelques mois déjà, je ne veux pas renouer les liens, je ne compte pas céder, pas cette fois. Cette trahison était la trahison en trop, celle qui fait trop mal. Pour être claire, j’ai appris par hasard le décès de son grand-père. J’ai donc pris l’initiative de lui laisser un message en lui adressant, ainsi qu’à tous ses proches, mes condoléances. Ce n’était pas un message de pitié, loin de là, juste un message de compréhension. Je n’attendais aucune réponse, vraiment aucune. Je me suis dis que moi, il y a quelques temps, j’ai été contente de lire ce genre de commentaires provenant de gens que je ne cotoyais plus, ou même parfois que je connaissais pas. Je n’attendais aucune réponse, je n’avais même pas proposé d’être une oreille attentive, c’est peut-être cru dit comme ça, mais il en aurait été hors de question. De toute manière tout s’est fait autrement puisque ce con, a même ignoré mon commentaire

« L’avantage d’être intelligent, c’est qu’on peut toujours faire l’imbécile; alors que l’inverse est totalement impossible. » Woody Allen

Oui je suis une accro de Secret Story, et alors ? Il faut bien se nourrir de bêtises de temps à autre non ? Oui d’accord c’est totalement idiot comme concept d’émission, il n’y a rien d’intelligent, mais c’est tellement bien ! Bon le comble de cette année, il faut bien le dire, c’est que face à l’idiotie de l’émission, un surdoué ayant le QI d’Einstein est dans la maison.

Hommage à la Légende du Pop qui a marqué plusieurs générations… Je ne tiens pas à rendre hommage au personnage, pour moi c’était quelqu’un de très puéril, très immature : dans ses actes, dans ses paroles. Au delà de ça il faut tout de même reconnaître que c’était une Légende Musicale, mais malheuresement pas une Légende Humaine. Je tenais quand même à honnorer son énorme talent grâce au titre  »You are not Alone« .

Sur ce, comme dirait notre charmante voix, « C’est tout pour le moment » !

« La Peur mène à la Colère, la Colère mène à la Haine, la Haine mène à la Souffrance. » Georges Lucas

Je ne sais par où commencer. J’espère qu’en apprenant à parler, à me confier j’arriverai petit à petit à oublier, à effacer. Je ne compte pas débriffer sur ma vie, en vous racontant tout dans le moindre détail. Comme le dit le titre, Georges Lucas a écrit « La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance. », et je crois, je confirme même se qu’il dit. Je crois qu’à force d’haïr, peut importe les circonstances et les évènements qui ont entrainé cette haine, je crois qu’on finit tous par souffrir. Je me dis que souffrir alors qu’on a déjà souffert est en quelque sorte rentrer dans un espèce de cercle vicieux… Il faut juste apprendre à en sortir tranquillement, mais rapidement. C’est aussi pour ça que j’ai décidé de me confier, d’écrire ici. Peut-être que quelques personnes qui lisent cet article me comprennent, se voient à travers celui-ci, peut-être que d’autres ne comprennent pas, ne sont pas d’accord avec ma façon de penser. Pour ceux qui pensent que la haine n’entraîne pas réellement la souffrance, je voudrais leur répondre qu’en fait, tout cela dépend de chaque personne, de chaque caractère. Certains arriveront à gérer et à dépasser cette haine, d’autres non. Entre nous, pour être franche, je pense faire parti de la deuxième catégorie. Au fond, en conclusion, on dit toujours qu’il faut tirer leçon de chaque déception, peut importe la cause, il faut tirer leçon de toutes les déceptions possibles pour guérir, réapprendre à vivre. Et c’est peut-être en effaçant cette haine constante et cette souffrance continuelle que les leçons pourront être tirées. De ce fait, Albert Camus a écrit « Bénis les coeurs qui peuvent souffrir, ils ne seront jamais brisés. » Je ne suis pas d’accord. S’il n’y a aucune souffrance, il n’y aucune guérison, s’il n’y aucune guérison, alors il n’y a aucune leçon, et sans celles-ci, comment avancer, comment grandir, comment tirer parti du bon et du mauvais ? A quoi bon tourner en rond pour trouver une explication ? A quoi bon savoir si souffrir est vraiment une bonne chose ? Au fond, chacun se créera sa propre opinion grâce à son parcours personnel, et qui sait, peut-être que certains finiront par être d’accord avec Moi. En espérant avoir attiré votre attention, je vous souhaite une bonne fin de journée.

bleusalame |
Ma vie sans toi |
A Toi Mon Coeur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue dans mon monde
| Jenesaisrienmaisjediraistout
| Mes aventures (extra)ordina...